De nombreux pays ont été contraints de prendre des mesures importantes pour contenir la propagation du COVID-19 afin d’assurer la santé et la sécurité de tous. Il ne fait aucun doute que ces mesures perturbent fortement les activités des entreprises et en particulier les supply chains interconnectées dans le monde entier.

Selon l’enquête de l’Institute for Supply Management, les supply chains de plusieurs régions du monde ont été touchées : 6 % des personnes interrogées ont affirmé avoir été perturbées début mars. À la fin du mois, des perturbations drastiques étaient signalées en Amérique du Nord (15 %), au Japon (17 %), en Europe (24 %) et en Chine (38 %).http://1https://www.instituteforsupplymanagement.org/news/NewsRoomDetail.cfm?ItemNumber=31175

Le transport, par exemple, peut être fortement affecté par des interruptions et fermetures plus ou moins longues. La société eMarketer a notamment indiqué (dans un sondage récent) que 47 % des entreprises ne seraient pas en mesure de poursuivre les expéditions  la fermeture d’une usine. En outre, Orion Market Research rapporte que la supply chain a beaucoup souffert de la situation sanitaire et s’est notamment heurtée à des goulets d’étranglements principalement dans l’industrie manufacturière.

 

Le COVID-19 et ses conséquences sur la supply chain

 

Impact sur la croissance et les investissements

La plupart des pays touchés par la pandémie s’efforcent de répondre au mieux à la forte demande de médicaments, de produits pharmaceutiques ou encore d’équipements médicaux. La situation sanitaire a ainsi réduit la demande d’autres matières premières et de nombreux autres produits commercialisés. Et par conséquent, les secteurs qui fournissent des biens non essentiels ont été gravement impactés, la demande étant moindre ou nulle pendant la pandémie créant un écart important entre l’offre et la demande.

Cette pandémie aura sans aucun doute des conséquences sur l’économie mondiale même si les chiffres ne sont pas encore disponibles. En 2018, la valeur de la supply chain s’élevait à 14,5 milliards de dollars, avec un taux de croissance annuel moyen de 10,5 %, et devant atteindre près de 24 milliards de dollars d’ici 2024 mais cette croissance devrait diminuer en raison des perturbations actuelles. Pour aggraver les choses, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a estimé que les investissements étrangers directs diminueront de 5 à 15 % en conséquence de la chute du secteur manufacturier et des fermetures d’usines.

 

Aller de l’avant

La crise a mis en évidence la nécessité de créer une chaîne d’approvisionnement durable à l’échelle mondiale. Aujourd’hui plus que jamais, les fabricants doivent être plus agiles pour rester compétitifs. Toutefois, beaucoup d’entre eux ne parviennent pas à élaborer un plan qui les aiderait à atténuer les difficultés engendrées par une crise telle que celle du COVID-19.

Les fabricants doivent prendre des mesures concrètes pour réussir, en commençant par investir dans des solutions logicielles qui les aident à faire face à tout changement radical de l’offre et de la demande. Pour atténuer les effets d’une autre vague ou crise, les fabricants doivent s’efforcer de préserver leur consommateurs réguliers en découvrant où et comment ils veulent faire leurs achats. Pour ce faire, ils doivent être en mesure de fournir un contenu produit précis, complet, riche et actualisé sur l’ensemble des canaux, afin de pouvoir offrir les expériences produit adaptées aux besoins de chaque client .

Jarah De Guzman

Field Marketing Manager

Derniers posts de l'auteur:
    Partager ce post:

    Related Posts

    Tendances et technologie
    La pandémie révolutionne nos habitudes – Partie 2

    Dans la première partie de notre série, nous avons analysé les données liées aux nouvelles…

    Read Post

    DE: T +49 8442 9253 800
    UK: T +44 (0)1844 214 004
    FR: T +33 1 73 77 56 04
    BE: T +32 3 369 37 00
    NL: T +31 634185447
    USA: T +1 619 736 7469
    JP: T +81 3 6823 5811