<img src="https://secure.norm0care.com/176401.png" alt="" style="display:none;">

Black Friday 2020 – De gros enjeux à la clé ?

4 minute read
Recevoir les nouveautés blog par email

Black Friday 2020 – De gros enjeux à la clé ?

Le Black Friday, un nom qui désigne le lendemain de Thanksgiving, lorsque les américains commencent leurs achats de Noël. Aujourd’hui nous ne parlons plus uniquement des États-Unis, mais bien d’un phénomène mondial. Les premiers à avoir fait la promotion de ce jour en dehors du continents américain étaient des retailers internationaux tels que Amazon ou Walmart. C’est devenu avant tout un jour où les consommateurs s'attendent à se voir proposer des offres et des bonnes affaires, notamment en ligne.

Actuellement la plupart des gouvernements sont focalisés sur les vaccins liés de la COVID-19 et les consommateurs évitent les magasins ou ne peuvent pas y aller car ils sont fermé. Le Black Friday sera donc encore plus présent en ligne que les années précédents. En France, certains enseignes parlent même d’un report du Black Friday pour que tout le monde puisse en bénéficier. Selon Adobe Analytics, les ventes en ligne du Black Friday aux États-Unis augmenteront de 39 % par rapport à 2019, un chiffre suffisamment important pour avoir des répercussions sur l'ensemble de l'économie.

Cette amélioration ne se limitera pas au Black Friday. Les retailers organisent désormais des promotions qui commencent avant le jour J et se poursuivent jusqu'au cyber-lundi, une journée imaginée par le secteur du e-commerce pour encourager les gens à faire des achats en ligne. Toutes les excuses sont bonnes pour que le client achète. Adobe Analytics prévoit que cette année, les ventes en ligne du Cyber Monday aux États-Unis augmenteront de 35 % par rapport à l'année précédente.

Chronologie spéciale Black Friday

  • 1939. Le président américain Franklin D Roosevelt fixe la date de Thanksgiving au quatrième jeudi de novembre plutôt qu'au dernier jeudi. Cela allonge la saison des achats les années où il y a cinq jeudis en novembre.
  • 1951. Le terme « Black Friday » est utilisé pour décrire le lendemain de Thanksgiving - dans le journal Factory Management and Maintenance - la première utilisation connue et une référence aux travailleurs qui se déclarent malades le vendredi pour obtenir un long week-end.
  • 1981. Le Black Friday est associé pour la première fois à l'idée d'un jour où les retailers font des bénéfices pour l'année - "dans le noir" plutôt que "dans le rouge". Dans les années à venir, l'utilisation de ce terme se généralisera, d'abord aux États-Unis, puis dans le monde entier.
  • 2005. shop.org invente le terme de « Cyber Monday ».
  • 2011. Une poignée de retailers, dont Macy's, ouvrent jusqu’à minuit pour que les clients puissent commencer à dépenser dès que Thanksgiving est passé.
  • 2014. Face à la concurrence des sociétés américaines Amazon et Asda, les retailers britanniques, dont John Lewis et Argos, introduisent les offres du Black Friday. Un schéma similaire a été répété dans le monde entier.
  • 2020 et au-delà. La Journée des célibataires en Chine, le Prime Day, le Black Friday et le Cyber Monday tombant tous entre fin octobre et début décembre, cette période est devenue non seulement essentielle dans le calendrier du commerce de détail, mais aussi ponctuée par des jours où les consommateurs sont plus dépensiers que d'habitude.

L'impact de la COVID-19

Selon une étude d'eMarketer, en 2020, les retailers devront faire la différence pour attirer les consommateurs sur leur site. En effet, alors que eMarketer prévoit que le total des ventes par les retailers aux États-Unis augmentera de 0,9 % par rapport à 2019 pour atteindre 1.013 milliard de dollars, les ventes dans les magasins physiques diminueront de 4,7 % pour atteindre 822,79 milliards de dollars.

Nous devons bien sûr garder en tête que les pays ne seront pas tous logés à la même enseigne et ces chiffres sont uniquement valable pour les États-Unis, même si la France ne devrait pas être en reste. La tendance de faire ses achats en ligne s'est accélérée pendant la crise de la COVID-19, car certaines parties de la population plutôt réticentes en temps normal, comme les acheteurs seniors, ont commencé à faire des achats en ligne. Cet été, le supermarché britannique Waitrose a quantifié cette tendance en annonçant que le nombre d’acheteurs seniors en ligne avait triplé. [4]

Au-delà des chiffres de vente

Ces chiffres expliquent pourquoi tant de retailers s'intéressent à ce point aux jours qui entourent le Black Friday. Ce pic de la demande a également un impact sur ceux qui fournissent et travaillent avec les retailers.

Pour comprendre comment et pourquoi il est utile de se rappeler que les semaines entre octobre et décembre étaient autrefois connues sous le nom de « Trimestre d'or » (Golden Quarter), car c'était l'époque où les retailers s'attendaient généralement à réaliser des bénéfices élevés en vendant des articles au prix fort. Selon le Centre Retail Research, basé au Royaume-Uni, cela n'est plus le cas aujourd’hui. Au lieu de cela, les retailers doivent souvent offrir de fortes remises en novembre, car ils vont miser sur les volumes de ventes.

Normalement cette année, comme l’année dernière, le pic des ventes aurait dû avoir lieu en novembre, mais avec le nouveau confinement en France, les ventes ont été moins nombreuses. Beaucoup d’incertitudes pesaient sur les fêtes de Noël et de nombreux acheteurs ont préféré reporter leurs achats sur décembre. Et les marques ne doivent pas oublier que trop de promos tuent les promos. O en voit partout et à toutes les sauces, donc le consommateurs peut être amené à se lasser si les marques en font trop.

Le comportement des consommateurs

Cela nous amène à un autre point. Les retailers disposent depuis longtemps de données sur l'évolution du comportement des consommateurs et peuvent les utiliser pour ajuster leurs stratégies.

Toutefois, à une époque où tant de marques et de fabricants adoptent des modèles commerciaux hybrides, en vendant à la fois par l'intermédiaire de retailers ou directement au consommateur, la situation est en train de changer. Toute entreprise disposant d’un site e-commerce peut obtenir des informations sur les consommateurs, données qui peuvent être utilisées pour élaborer une stratégie dans des domaines allant du développement de produits à la vente en gros.

Pendant la période du Black Friday, les consommateurs sont nombreux et dépensent souvent beaucoup d’argent. Ces données valent de l’or pour les mois qui vont suivre.