Avec de plus en plus de personnes qui restent confinées chez elles pour freiner la propagation de COVID-19, il n’est pas surprenant que cette nouvelle réalité change la façon de faire nos achats et où nous les faisons. Seul le temps nous dira, si ces changements seront temporaires ou permanents, mais nous commençons déjà à observer comment la pandémie affecte le comportement d’achat des populations.

Génération Y prudente

En tant que groupe, la génération Y est souvent caractérisée utilisant son argent de manière prudente, ce qui signifie qu’ils regardent comment, pourquoi, quand et où ils le dépensent. Par exemple, ils dépensent actuellement 20 dollars de moins que leurs homologues de la même tranche d’âge il y a dix ans. Plusieurs théories tentent d’expliquer pourquoi la génération Y est aussi prudente, mais la plus acceptée est qu’elle a été façonnée par les réalités de la crise économique de 2008. Néanmoins, ce groupe détient toujours le plus grand potentiel d’achat pour les décennies à venir, et c’est pourquoi les entreprises s’efforcent de comprendre leur comportement d’achat pour répondre à leurs besoins et à leurs attentes.

Alors, comment cette pandémie affecte-t-elle concrètement leur comportement d’achat ? Dans une enquête menée au début de l’épidémie, 54 % de la génération Y ont déclaré que le COVID-19 avait un impact partiel ou significatif sur leurs décisions d’achat, contre 33 % des baby-boomers, 42 % de la Génération X et 49 % de la Génération Z. De plus, 39 % des personnes interrogées ont déclaré faire leurs achats moins fréquemment dans les magasins, 30 % de la génération Y faisant leurs achats plus souvent en ligne.

L’approche plus prudente de la génération Y en matière de dépenses se reflète dans la façon dont ces personnes ont réagi aux nouvelles concernant COVID-19 :

  • 39 % disent que les nouvelles concernant le coronavirus ont un impact sur comment et où faire ses courses
  • 36 % déclarent que les nouvelles concernant le coronavirus ont un impact sur leurs dépenses
  • Réduction de 40 % des dépenses pour se préparer aux conséquences du coronavirus
  • 34 % achètent plus de produits en prévision de la propagation du coronavirus

Baby-Boomers indifférents

Bien qu’ils constituent le groupe d’âge présentant le risque le plus élevé de complications liées au COVID-19, les baby-boomers sont ceux qui s’inquiètent le moins de contracter le nouveau virus. Seuls 43 % d’entre eux se disent inquiets, contre 53 % des millenials, ce qui montre à quel point ils vont modifier leur comportement d’achat en réaction à la pandémie. 20 % seulement des baby-boomers ont déclaré avoir modifié leur comportement d’achat en réaction à l’épidémie de coronavirus.

En général, les générations plus âgées ont tendance à beaucoup moins utiliser les nouvelles technologies. Nous le constatons principalement dans le e-commerce alimentaire et lié à la mode où les baby-boomers ne sont peu voire pas présents. Malgré l’augmentation actuelle d’achats alimentaires en ligne dus à l’épidémie, seuls 22 % des baby-boomers font moins d’achats en magasin et seuls 8 % font plus d’achats en ligne. Même si ces chiffres sont sensiblement inférieurs à ceux des autres générations, il est important de noter que ces changements de comportement peuvent être permanents. Par conséquent, les baby-boomers qui essaient de faire leurs courses en ligne pendant la pandémie, vont probablement continuer à le faire à long terme.

Différences selon les sexes

La pandémie COVID-19 n’affecte pas seulement le comportement des consommateurs parmi les générations. Des contrastes marqués peuvent également être observés entre les sexes, car le coronavirus influence différemment les habitudes d’achat des hommes et des femmes. Si les femmes, en général, expriment plus d’inquiétudes quant aux effets de l’épidémie, ce sont les hommes qui sont plus susceptibles de modifier leur comportement d’achat :

  • 33 % des hommes, contre 25 % des femmes, déclarent que la pandémie affecte leurs dépenses
  • 24 % des hommes contre 18 % des femmes déclarent faire davantage d’achats en ligne

Il convient de noter que la plupart des recherches ont été menées au début de la pandémie. Par conséquent, il est probable que les chiffres changeront à mesure qu’un plus grand nombre de communautés adopteront des mesures de quarantaine plus restrictives.

Cependant, les retailers et les fabricants doivent continuer à suivre de près ces changements de comportement. Il sera essentiel de comprendre comment les consommateurs changeront pour qu’ils puissent réussir une fois que les choses reviendront à la normale. Il est fort probable que les consommateurs sortiront de cette crise avec des perceptions modifiées et des habitudes d’achat changées.

Daniel Murillo-Vargas

Director, Product Marketing at Contentserv

Derniers posts de l'auteur: Partager ce post:

DE: T +49 8442 9253 800
UK: T +44 (0)1844 214 004
FR: T +33 1 73 77 56 04
BE: T +32 3 369 37 00
NL: T +31 634185447
USA: T +1 619 736 7469
JP: T +81 3 6823 5811